Définition

 

 Il faut savoir que tout être vivant est électro sensible, car les ondes électromagnétiques artificielles perturbent le fonctionnement normal des cellules vivantes en interférant avec leurs impulsions électriques naturelles. Cela crée un stress cellulaire oxydatif, entrainant un déséquilibre physiologique et déclenchant de nombreux troubles.

Nous sommes tous en permanence exposés aux ondes électromagnétiques artificielles hautes fréquences et basses fréquences imposées dans notre environnement, avec une multiplication des sources et des fréquences utilisées. De plus en plus de personnes en souffrent, souvent sans faire le lien.

Cela peut conduire à développer un SICEM, ou Syndrome d’Intolérance aux Champs électromagnétiques, constitué de multiples symptômes et qui appartient aux pathologies environnementales. Divers troubles fonctionnels et organiques apparaissent alors.  Les symptômes peuvent aller en augmentant avec la persistance de l’exposition aux ondes électromagnétiques artificielles, pouvant entraîner une électro hypersensibilité.

L’électro hyper sensibilité  se définit par l’abaissement du seuil de tolérance clinique et biologique de l’organisme face aux champs électromagnétiques artificiels, avec une survenue très rapide des symptômes pour des ondes d’intensité faible ou très faible, et par l’extension possible à l’ensemble des fréquences :

Basses fréquences : champs électriques et magnétiques

Hautes fréquences : Wi-Fi, téléphones portables, téléphones sans fil DECT, antennes relais, bluetooth, objets connectés, WiMax…

La sensibilité est différente d’un individu à l’autre. Chez certains, la perte de tolérance aux ondes électromagnétiques artificielles peut devenir extrêmement forte et douloureuse.

Il peut y avoir une hypersensibilité aux produits chimiques ( MCS) associée.

Les personnes électro hyper sensibles ou ayant un SICEM ,qui se rendent compte physiquement de la nocivité de la pollution électromagnétique ambiante, sont des sentinelles qui alertent .

notre cerveau notre coeur et les ondes

action des OEM

l’encéphaloscan