Conseils de prévention

Les ondes électromagnétiques artificielles  de hautes fréquences et l’électricité ont été multipliées par un milliard  (1 000 000 000 !) en cinquante ans et continuent d’augmenter de façon très importante. La « norme » actuelle en France, l’une des plus élevée au monde, représente cinq mille  milliards de fois les ondes naturelles (soleil, champ magnétique terrestre). De plus, le déploiement de la 5G à des fréquences extrêmement élevées devrait commencer à la fin de 2018.

  • Les ondes hautes fréquences sont générées par: les antennes relais de téléphonie mobile, le Wifi, les téléphones fixes sans fil DECT, le Bluetooth, WiMax, les fours à micro-ondes, les compteurs intelligents LINKY, les faisceaux hertziens, les objets connectés….
  • A la maison comme au travail, on est aussi soumis à une exposition chronique d’ondes basses fréquences électriques et magnétiques qui sont nocives à la longue, car cela entraine une diminution ou un arrêt de la production de mélatonine.                                             Ces champs électriques sont présents au niveau des prises, rallonges, des appareils branchés et des lampes, qu’ils soient allumés ou éteints, mais aussi le long des câbles partant du compteur, dans les murs, planchers et plafonds, car ces câbles ne sont pas blindés.
  • De plus, le courant électrique 50Htz  est devenu une onde porteuse de pollutions hautes fréquences parasites : c’est ce qu’on appelle la  dirty electricity , venant du wifi, de la domotique et des antennes relais extérieures, même lointaines. Les câbles électriques intérieurs conduisent ces signaux de haute fréquence, ou les captent comme des antennes.

Ce n’est pas parce qu’on ne sent rien qu’il ne se passe rien :

  • 80% des problèmes de santé que nous observons actuellement, sont provoqués ou induits par l’exposition aux champs électromagnétiques créés par l’homme, qui n’ont jamais été étudiés pour leur sécurité.

Malgré le déni généralisé, les preuves selon lesquelles les rayonnements radiofréquences sont nocifs pour la vie sont accablantes. Les preuves cliniques accumulées d’êtres humains malades , les preuves expérimentales de dommages à l’ADN, aux cellules et aux systèmes d’organes dans une grande variété de plantes et d’animaux, et la preuve épidémiologique que les principales maladies de la civilisation moderne – le cancer, les maladies cardiaques, le diabète, l’autisme, la sclérose en plaque, l’Alzheimer précoce – sont en grande partie causées ou aggravées par la pollution électromagnétique, constitue une base documentaire de plus de 10 000 études examinées par des pairs.

Les ravages des produits chimiques dans notre corps sont amplifiés par les OEM, on parle d’effet cocktail.

La généralisation de l’exposition à ces ondes nocives représente donc un risque sanitaire majeur.

Nous avons tous une limite de tolérance, différente pour chacun, qu’il faut éviter d’atteindre en suivant quelques conseils de prévention :